Bio

Photo_RCavallaro

Mes origines italiennes m’ont donné le goût de l’ailleurs. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers l’apprentissage des langues étrangères. Une fois obtenue ma maîtrise de Langues Etrangères Appliquées (option Traduction spécialisée) en anglais et italien à l’Université Paris III La Sorbonne Nouvelle en 1990, je suis partie étudier un an à New York. J’ai également travaillé au Département des Langues romanes de Hunter College (CUNY) et y ai même enseigné un cours d’italien débutant (Italian 101).

De retour à Paris et mon diplôme de traductrice en poche, je découvre en kiosque le n° 2 de Courrier International, et là, c’est le coup de foudre! J’aiguise ma plus belle plume, envoie une lettre de candidature passionnée à l’hebdomadaire naissant…et intègre l’équipe de traduction dès le n° 8. Pendant une dizaine d’années, je traduis les articles de la presse anglophone et italienne, du Washington Post à Repubblica, en passant par The Economist et Il Corriere della Sera. Occasionnellement, je remplace le journaliste chargé de lire la presse italienne et de sélectionner les articles en vue de leur publication dans le magazine.

En 2000, l’un des fondateurs de Courrier International ayant lancé Canalweb, la première télévision sur Internet, je décide de me lancer dans l’aventure et rejoins l’équipe de la webzone : je gère la grille des programmes par le biais de la base de données, relisant et éditant tous les textes et documents mis en ligne, traquant inlassablement la faute d’orthographe et sa cousine, la faute de style. Après la fermeture de Canalweb en 2002,  je compléterai cette expérience en suivant une formation de webmaster (710 heures) à l’ESG.

couv_mag_ulysse

En 2005, je pars m’installer une année à Palerme en Sicile. C’est alors que le rédacteur en chef d’Ulysse me commande une série d’articles pour le dossier consacré à l’île de mes origines. Ensuite, j’intègre la rédaction du magazine et deviens, en quelque sorte, la spécialiste de l’Italie. Je réalise entièrement les dossiers de Une qu’Ulysse consacre chaque année au Bel Paese: après la Sicile, je présente l’Ombrie, les Pouilles ou encore les petites îles italiennes méconnues, l’Italie romantique et, enfin, la région des Marches.

Bien sûr, en tant que travel writer, je visite d’autres pays, notamment l’Inde, l’Afrique du Sud, les Etats-Unis et l’Ecosse. Autant de voyages que je raconte dans les pages du magazine.

De 2008 à 2010, j’anime Ulyssemag.com, le site Internet du magazine, qui fusionnera en 2011 avec LeMonde.fr. Tout en continuant mes reportages pour Ulysse, je collabore également au supplément M et Le Monde Magazine.

En 2012, tandis qu’Ulysse met un terme à son voyage, j’entreprends une formation sur le webdocumentaire, au Centre de Formation et de Perfectionnement des Journalistes (CFPJ). Mon objectif : réaliser mon premier webdoc, consacré tout naturellement à la Sicile.

En octobre 2013, je signe avec les éditions Cosmopole la rédaction du Dictionnaire insolite de la Sicile. Suivi, trois ans plus tard, du Dictionnaire insolite de l’Italie, toujours aux éditions Cosmopole.

couv_EY_EVEn tant que journaliste pigiste (carte de presse n° 78585), je continue à écrire pour la presse magazine: des reportages voyage pour A/R Magazine ou Capital Santé, mais aussi des articles sur le yoga, mon autre passion, pour Esprit Yoga, Esprit Veggie et Yoga Journal France. En 2017, histoire de consolider mes connaissances yoquiques, j’entreprends une formation et obtiens  (mention Très Bien) le D.U. « diffuser le yoga et l’adapter à tous » de l’Université Lille II.

Je travaille également pour la télévision. Ma profonde expérience de l’Italie et de la Sicile en particulier m’amène souvent à collaborer avec des émissions, comme Faut pas rêver, Thalassa ou encore Serial Tourist. J’aide les reporters à préparer leurs sujets et les accompagne sur le terrain, leur ouvrant mon riche carnet d’adresses, leur servant d’interprète & traductrice et en m’occupant de la logistique.

Diverses institutions font également appel à mes compétences pour animer des débats dans le cadre de festivals et d’événements consacrés à l’Italie et la Sicile, comme le Festival Est-Ouest de Die ou le Festival de Yoga à Syracuse.

Dernièrement, je collabore au magazine sicilien, Gattopardo, pour lequel j’écris, en italien, des articles sur les liens entre la Sicile et la France. Le nom de ma rubrique? Sicilia Mon Amour : je ne pouvais pas rêver mieux!

couvs_Gattopardo